« Dans les photos de Thierry des Ouches, on trouve le style, l’âme, la composition et ce petit plus de magie, essentiel et si difficile à saisir, qui donne vie aux images et les rend inoubliables. » Elliott Erwitt

« Moi qui ne fais que des photographies en noir et blanc, j’ai regardé son travail empli d’appréhension et j’ai miraculeusement découvert que la couleur existait et pouvait même être utilisée d’une manière non agressive avec intelligence et sensibilité. Mon austère univers en noir et blanc s’écroulait, oui la couleur pouvait n’être pas anecdotique et devenir même essentielle ! J’en veux beaucoup à Thierry des Ouches d’avoir miné mes certitudes… » Jeanloup Sieff

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 3,00 out of 5)

Loading...Donnez votre avis

 

Thierry des Ouches est photographe, écrivain, et un observateur incomparable du temps. Il s’est fait connaître du grand public en 2004 en exposant des portraits géants de vaches sur la très chic place Vendôme, à Paris. 

C’est en pur autodidacte qu’il appréhende depuis toujours son médium de prédilection, l’image, faisant preuve dès ses débuts d’un regard très personnel et d’une détermination rare qui l’ont fait être remarqué, admiré, soutenu par des pairs prestigieux, dont Elliott Erwitt et Jeanloup Sieff.

Silences, un ouvrage intime et poétique

L’œuvre de Thierry des Ouches, subtilement nostalgique et poétique, célèbre la beauté délicate d’un monde qui va pianissimo. Un « exotisme de proximité », pour reprendre ses mots.

Dans ses images, le photographe révèle avec simplicité l’intensité fragile de ses sujets, portraits d’inconnus ou paysages familiers. Comme le note l’écrivain Philippe Delerm : « C’est comme ça dans les photos de Thierry des Ouches : les sensations débordent des images. » Il ne photographie pas, en effet, des sujets, il capte l’esprit des lieux, des êtres et des choses et nous donne à percevoir leurs éloquents silences.

Devenu maître dans cet art de saisir les silences et de figer le temps, Thierry des Ouches capte les plus fines variations de lumière, les moindres détails d’une situation, laissant deviner son goût de l’ordinaire et des petits bonheurs quotidiens, et plus encore sa passion des matières et de la couleur. Une constante dans l’ensemble de son travail.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On se surprend ainsi, au fil des pages de Silences, à s’émerveiller des arabesques d’un tuyau d’arrosage, à être ému par le sort de carcasses de voitures livrées à la rouille, bouleversé par le regard de grands singes muséifiés, à éprouver le mystère d’un dédale de rails se fondant dans les brumes. Des visions fugaces, saisies dans une même alchimie de couleurs et nimbées d’un même silence méditatif, qui donnent à ce livre une profonde et envoûtante unité.

Mais c’est surtout un sentiment d’impermanence et de fragilité qui traverse ce livre parcouru d’objets abandonnés, sur lesquels le temps a posé sa marque. Un sentiment renforcé par l’utilisation d’une palette de couleurs hivernales, si caractéristique de l’œuvre de Thierry des Ouches. La signature de l’artiste.

Silences est un recueil de haïkus photographiques, un « memento mori » poétique et salutaire.

Biographie de l’artiste

Thierry des Ouches est né à Paris en 1958.
Photographe depuis l’âge de 20 ans, il partage son temps entre travaux de commandes et sujets personnels.

Il a réalisé plusieurs courts métrages dont le film du Sidaction avec Fanny Ardant et Barbara en 1996, et près d’une centaine d’expositions, notamment place Vendôme, sur l’esplanade des Invalides ou à la BNF à l’occasion de l’entrée d’une partie de son oeuvre dans les collections permanentes.
Il est également l’auteur de nombreuses campagnes de publicité, régulièrement primées. Pour les « Adieux de la 4 L », il obtient un Lion d’or au festival de Cannes en 1993. En 2010, une exposition et un livre rétrospectifs lui sont consacrés par la Conservation des musées de Vendée.

Nommé Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2002, puis Peintre officiel de la Marine en 2018, il est l’auteur de trois romans et d’une quinzaine de livres de photographie, dont Vaches préfacé par Elliott Erwitt, France par Philippe Delerm et Requiem par Jeanloup Sieff.

Site Internet du photographehttps://thierrydesouches.fr

FICHE DESCRIPTIVE

Silences, de Thierry des Ouches
Sortie le 16 septembre 2020

Direction artistique
Général Design (Maroussia Jannelle)

21 x 27 cm
120 pages – 76 photographies
Prix de vente : 39€

Le livre présente 2 signets de ruban en satin sérigraphiés de couleurs bleu et vert.
Ouvrage imprimé sur Arctic Volume White 170 gr (pages intérieures), Freelife Merida Forest 100 gr (couverture) et Woodstock Cipria 140 gr (gardes).

Langue : Français
Isbn : 979-10-95208-24-2

Une exposition

La sortie du livre est accompagnée d’une exposition éponyme, organisée du 9 au 26 septembre 2020 à la Galerie Guillaume.

> Signature du livre à la galerie en présence du photographe et de l’éditeur le mercredi 16 septembre.

Galerie Guillaume
32 Rue de Penthièvre, 75008 Paris
Pour tout renseignement : 01 44 71 07 72

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 3,00 out of 5)

Loading...Donnez votre avis